Le sac des Filles

Un blog très interessant sur un sujet passionnant : l'interieur du sac des filles ... et des gars aussi !

vendredi 12 janvier 2007

Dans le sac de Sixtine

Ce blog il est trop cute et girly, alors je joue le jeu.  J'ouvre. Je déballe. Je vide mon sac.
Tout d'abord le contenant, que je l'aime beaucoup, un sac Mandarina Duck (siii c'est une marque !) acheté d'occase sur ibé : 


2007_008


Ensuite le contenu. Il est important de préciser qu'au moment de cette photo honnête (j'ai rien planqué) je ne bosse pas, donc l'équivalent des trois ramettes de papier A4 en brouillons et autres publications Educnat' inutiles que je me trimballe en permanence : pas.

2007_011

Donc je décris, on y va, et je donne les marques, tant qu'à y être, c'est parti (je suis fatiguée d'avance) de gauche à droite et de haut en bas :   

Mon chéquier, timbres (toujours, car j'écris, moi), brosse à dents (en vrac dans le sac bonjour l'hygiène, mais bon), pièce de 50 centimes qui vit sa vie, pitit déo kisenbon, clés maison, mouchoirs papier, portefeuille à rayures cadeau d'un magazine féminin il y a longtemps (il résiste)(aucune photo dedans, tiens), dessus carte identité, papiers voiture, clé USB, pis un cadal de Lulu à Nowel : le spray flash éclat de Séphora, on le pshitte sur le visage et on resplendit de beauté hallucinante. Un Profil Hatier (ici sur Lambeaux de Juliet que je fais avec mes premières), de la lecture efficace donc (jamais de roman ou autre, je ne prends jamais les transports en commun, et lire est un acte intime, oui), le très moche et cassé étui à lunettes (qu'il faut que je change, elles aussi), l'inévitable Paracétamol une boîte merci (c'est du générique), clés de la Touingo dessus avec le porte-clés assorti au sac (trop la claaasse).Mon porte-monnaie girly Séphora, médocs (Actifed et pilule), un paquet de JPS (autrement nommées "J'ai Pas d'Sous", ah ah, c'est un élève qui m'a appris ça) acheté en Andorre ("Fumar puede Matar", j'apprends l'espagnol en m'amusant), 2€ au lieu de 4,50 (mais j'arrête quand même), plein de maquillage en vrac (rouges-à-lèvres, j'adore ça même si j'en mets très peu et très rarement), gloss (encore pire), un tube de Lysopaïne (la drogue du prof), deux bâtons de trucs pour les lèvres (mon préféré au monde : Neutrogéna), cartes (bancaire, Carrouf), Ventoline (deux aussi), stylos (donc mon stylo Tate Gallery), briquets, pouic à cheveux, et poudrier CCB (le poudrier, ça c'est capital) avec papiers matifiants (dont je ne me sers jamais).

Manque le perdable, mais je l'oublie tout le temps, donc il n'a rien à faire dans ce sac. Ah ah.
Manquerait le numérique, mais lui aussi je l'oublie tout le temps.
Sinon assez souvent une petite bouteille d'eau, aussi.Voilà, c'est intéressant non ? Non ? Tant pis.

Mon blogue à moi : http://closetomapomme.blogspot.com/ :-)

Posté par LanyLane à 19:03 - Les filles de S à Z - Commentaires [5] - Vive les sacs *

papotages

    Juste bravo pour ton blog, l'idée est géniale...

    Posté par julie, samedi 13 janvier 2007 à 13:22
  • Un peu que c'est une marque, je suis folle des mandarina. En Espagne, tout le monde en a! Je pensais que c'était donc d ela péninsule, j'ai appris récemment que ça venait d'Italie.
    J'en ai un tout petit, vais essayer d'en dénicher un pendant les soldes!

    Posté par lesfillesde1975, lundi 15 janvier 2007 à 19:00
  • !!!

    Posté par sixtine, lundi 15 janvier 2007 à 19:29
  • Je craque sur le cuir du sac : sublime!!!
    un sans fautes!!

    Posté par Emma Peel, lundi 15 janvier 2007 à 19:49
  • Lambeaux magnifique ce livre!!

    Posté par Cymbidium, vendredi 19 janvier 2007 à 02:00

Moi aussi j'ai des trucs à dire